MENU

FR

log Contact
02 45 34 01 41
Lundi au vendredi
9h à 19h30

LA LEPTOSPIROSE – MALADIE INFECTIEUSE CHIENS

"<yoastmark

Qu’est-ce que la leptospirose, Maladie infectieuse chez les chiens et les chats ?

 

          Origine de la maladie

La leptospirose est une maladie infectieuse qui touche de nombreux mammifères, les animaux sauvages mais aussi les humains et les animaux de compagnie. Sont notamment atteints les chiens, les chats, les porcs, les bovins, les chevaux… Cette maladie infectieuse est présente dans toutes les régions du monde, et plus particulièrement en zone tropicale humide.

Les bactéries Gram – et anaérobies du genre Leptospira sont responsables de cette maladie. Il existe 25 sous-groupes de ce genre. Très mobiles et rapides, elles diffusent par la voie hématogène (par le sang). Ces bactéries sont capables d’échapper à certains mécanismes de la défense immunitaire de l’hôte, comme la phagocytose.

Il existe deux types d’hôtes de cette bactérie : les « hôtes réservoirs », le plus souvent des porteurs sains, chez qui la maladie est endémique, c’est-à-dire constamment présente, et les « hôtes accidentels », infectés sporadiquement par les hôtes réservoirs ou l’environnement contaminé. Dans le cas de la leptospirose, l’homme et les animaux domestiques sont des hôtes accidentels. Les hôtes réservoirs sont pour la plupart des mammifères sauvages comme les rats, les renards ou les blaireaux. Certaines bactéries sont associées à des réservoirs préférentiels : la leptospirose canine par exemple est majoritairement due à Leptospira interrogans canicola et Leptospira interrogans icterohaemorrhagiae.

 

          Les modes de transmission

La transmission s’effectue le plus souvent par contact des muqueuses et de la peau du chien avec de l’urine d’un chien malade ou avec de l’eau ou des sols contaminés. La bactérie infecte l’organisme généralement à travers des tissus lésés mais aussi par des tissus sains si le contact est prolongé. La maladie est également transmissible par voie vénérienne et placentaire.

 

          Les symptômes

Chez le chien, la leptospirose peut prendre la forme de la maladie de Stuttgart, caractérisée par une forte fièvre et des signes hémorragiques, ou de la maladie de Weil, caractérisée par une fièvre moins intense mais des vomissements à répétition suivis d’une jaunisse, de troubles hémorragiques et rénaux. La première provoque le décès en 24 heures, la seconde en 3 à 6 jours.

De façon générale, les symptômes de la leptospirose, maladie infectieuse canine sont de la fièvre, des vomissements, une déshydratation, un abattement, de la faiblesse, des problèmes cutanés (ictère), urinaires et respiratoires.

 

Le diagnostic peut être confirmé grâce à des analyses de sang. En cas de leptospirose, on observe notamment une augmentation des globules blancs, une diminution des plaquettes et la présence d’anticorps spécifiques dirigés contre la bactérie, voire la bactérie elle-même. Cette dernière peut aussi être mise en évidence dans l’urine.

 

Comment protéger son animal de compagnie contre cette maladie infectieuse, la leptospirose ?

 

          Les types de vaccins

Dans les années 2000, un vaccin contre certaines bactéries des sérogroupes Canicola et Icterohaemorrhagiae a été développé. Il s’agit d’un vaccin inactivé à germes entiers. C’est-à-dire un vaccin qui contient des bactéries entières, mortes, conservant donc leur pouvoir immunogène (provoque une réponse immunitaire) tout en ayant perdu leur virulence. Aujourd’hui, les vaccins contre la leptospirose permettent une protection contre jusqu’à 4 sérogroupes à la fois.

Il est administré lentement par voie sous-cutanée au niveau du muscle deltoïde.

Plus récemment, pour plus d’efficacité, le vaccin de la leptospirose a pu être associé à des vaccins contre d’autres maladies : du vaccin bivalent (rage et leptospirose) au vaccin hexavalent permettant la protection contre 6 maladies infectieuses.

 

          Protocole de vaccination

La primo-vaccination a lieu à partir de 8 semaines. Elle est constituée de 2 injections à 3-4 semaines d’intervalle. Un rappel annuel ou bisannuel (si le chien est particulièrement exposé, à la chasse par exemple) doit être réalisé.

 

          Efficacité de la vaccination

La vaccination contre la leptospirose est considérée comme efficace.

Elle ne permet en revanche pas de protéger contre tous les sérogroupes de bactéries – d’où l’intérêt d’utiliser des vaccins bivalents, trivalents ou quadrivalents – et les doses infectieuses massives. De plus, si la primo-vaccination est réalisée trop tôt, l’action du vaccin peut être neutralisée par la présence d’anticorps maternels.

La vaccination reste aujourd’hui le moyen le plus efficace de lutter contre la leptospirose canine et est vivement recommandée.

 

Comment traiter cette maladie infectieuse : la leptospirose ?

 

          Un traitement antibiotique est mis en place pour lutter contre la bactérie responsable de la maladie. Des traitements complémentaires doivent également être administrés pour lutter contre les lésions des organes spécifiques dues à la leptospirose, contre la déshydratation et contre certains symptômes comme la douleur, la fièvre et les diarrhées.

 

Malgré les soins intensifs, le taux de mortalité reste élevé chez les chiens atteints. Il existe de plus des risques de séquelles irréversibles. Une démarche préventive par la vaccination et un évitement des zones à risque (eaux stagnantes, rats …) est donc primordiale.

 

Coralie BENOIT – École nationale vétérinaire d’Alfort (EnvA)

Assurance chat Je Découvre

Assurance chat

Assurance chien Je Découvre

Assurance chien