MENU

FR

log Contact
02 45 34 01 41
Lundi au vendredi
9h à 19h30

Laisser son chien seul : techniques d’acceptation et limites

Lorsque les propriétaires de chiens sont dans la vie active, il est presque inévitable de laisser son chien seul au moins 5 fois par semaine. De plus, lors d’activités diverses et variées des propriétaires, les chiens peuvent être laissés seuls plusieurs heures à leur domicile. Il est donc important de connaître la manière de laisser son chien seul pour que cette période lui devienne acceptable.

chiot et ses jouets

1/ Laisser son chien seul progressivement

L’unique moyen de laisser son chien seul et qu’il n’en souffre pas, est de procéder à une habituation progressive à rester seul. Dans l’idéal, cela s’effectue avec un chiot âgé de 8 semaines. Il s’agit de laisser le chiot seul quelques minutes, puis petit à petit, quelques heures… Au final, il reste une demi-journée, puis la durée passe à plusieurs heures. Prendre des congés est une solution pour habituer votre chien. Les propriétaires se forcent à quitter leur domicile selon un petit planning pour que, tout au long de leurs congés, la durée de leur absence augmente progressivement.

2/ capacités d’attente

Les chiots ne se retiennent pas longtemps. En général, un chiot de 3 à 4 mois aura besoin de sortir toutes les 2 à 3 heures grand maximum. Plus il prend de l’âge, plus il est capable de se retenir. Un vieux chien se retient généralement moins, sans parler des problèmes de santé possibles. Outre la capacité physique, un chiot va aussi se caler peu à peu sur le planning que vous mettez en place. Vous n’avez pas le choix, car vous avez des horaires. Ce faisant, son corps s’habitue. Maintenant, ce n’est pas parce qu’un chien est capable de se retenir 10 heures que c’est une « bonne » durée. La bonne durée pour laisser son chien seul, c’est la plus courte possible. C’est ce que vous pouvez faire de mieux en vous organisant. Les chiens adultes se retiennent 6 à 8 heures en général.

3/ Une répartition du temps juste

On ne peut pas donner une durée qui convient pour laisser son chien seul. En effet, cela ne se donne pas en heure, mais dépend de l’activité que l’on donne à son chien, suite au moment de solitude. Prenez un chien qui reste seul 8 heures toute la journée, tous les jours, et qui sort une heure tous les matins dans les champs et à nouveau une heure tous les soirs dans la forêt. Prenez le même chien avec la même durée de solitude imaginons qu’il sorte 10 minutes à 7 heures et 10 minutes à 19 heures, autour du même pâté de maisons. Cette même durée de 8 heures de solitude paraît relativement bien compensée dans le premier cas, et inhumaine dans le second cas. Lorsqu’un chien est laissé seul à son domicile, il a été montré qu’il passe la majorité de son temps à dormir. Lorsqu’il dort, il emmagasine de l’énergie et peut donc la dépenser, s’il est laissé trop longtemps seul, en aboyant ou en détruisant des objets du domicile.

Chien seul

4/ Les conseils avant de laisser son chien seul

Prendre plusieurs animaux pour faire en sorte qu’il ne s’ennuie pas ne sert à rien. C’est une idée pré-conçue. Le laisser dehors n’est pas non plus une meilleure solution, car votre chien reste toujours seul. De plus, il connaît son environnement entièrement donc il n’a plus aucune découverte à faire, ce qui va donc conduire à de l’ennui de la part de votre chien qui va alors dormir comme s’il était à l’intérieur. Il faut cependant essayer de laisser votre chien dans une pièce où il possède un repère tel que son panier et où il peut voir l’extérieur. N’ayez pas de rituels avant votre départ. Faites comme si vous alliez simplement chercher le courrier. Commencez à ignorer votre chien 15 min avant de partir. Il faut être le plus neutre possible et il ne faut pas partir en cachette.

5/ L’aider à ne pas s’ennuyer

Un jouet ne va pas occuper votre chien sans vous, il va cependant lui permettre de faire en sorte que votre départ soit un peu plus positif pour lui. Un jouet dit d’occupation va l’occuper quelques secondes ou minutes. Un os à mâcher va l’occuper un petit moment, pas des heures. Aucun objet ne va compenser l’exercice, les balades, le temps que vous passez avec votre chien. Certains jours, on a moins envie, c’est normal, mais il faut essayer d’être le plus régulier possible. Un bon jouet, qui lui plaît, va permettre à votre chien de passer un bon moment avec vous. C’est un super bonus, à ajouter à tout moment de la journée ; ce n’est pas « la solution ».

chien en train de jouer

Il existe des races de chien qui ont de moindres besoins en matière de dépense énergétique, mais tous les chiens sont des animaux actifs, qui ont besoin de se dépenser quotidiennement par la marche et l’exploration olfactive, et ce, le plus régulièrement possible. Ajoutons que sortir son chien est loin d’être la seule réponse bienveillante à ses besoins, les chiens ont aussi besoin d’interactions avec vous.

Il y a 3 choses pour laisser son chien seul plusieurs heures et éviter qu’il soit malheureux :

  • L’habituer à une certaine répartition des temps : de solitude/ de sortie / d’amusement avec vous quand il est tout petit (à durée raisonnable évidemment) pour que cela lui devienne normal
  • Revoir son organisation pour compenser au mieux les heures d’inactivité
  • Payer pour un service de promenade afin d’ajouter une promenade supplémentaire dans la journée, ou plus si nécessaire

6/ Il n’accepte pas malgré tout

Si vous avez déjà fait en sorte d’améliorer les points ci-dessus et que votre chien n’accepte toujours pas de rester seul, il faut :

  • Avant de partir au travail, prévoir 1 heure (minimum) pour le sortir : le matin, votre chien sort tout juste de longues heures de sommeil et s’apprête à dormir à nouveau de longues heures. Cette sortie-là est vraiment cruciale !
  • Prévoir 1 heure (minimum) en rentrant ou, comme le font de nombreuses personnes, la grosse sortie bien divertissante en rentrant du travail et une autre avant d’aller dormir.

Observez votre chien au quotidien pour savoir comment ajuster au mieux les sorties, leur nombre, leur durée, leur qualité. Lors des promenades, il faut laisser son chien renifler l’environnement et découvrir ce qui l’entoure. Explorer des odeurs fait dépenser de l’énergie et comble un des besoins les plus fondamentaux chez les chiens.

Pour ne pas laisser votre chien s’ennuyer seul chez vous, il existe des solutions comme un dog sitter. Ce dernier est une personne qui peut venir s’occuper de votre chien pendant vos absences, que ce soit en journée ou même plusieurs jours. Cette personne vient jouer avec votre chien et surtout le balade. Selon la durée de votre absence, cette personne peut également nourrir le chien, le soigner, bref s’occuper de lui comme si c’était son propre chien. Le principe est donc vraiment simple à mettre en place.

chien heureux

7/ Le retour à la maison

Les chiens, contrairement aux humains, ont une mémoire vive et très courte. Ils oublient rapidement ce qu’ils font durant toute une journée. C’est pourquoi il est complètement inutile de punir un chien pour une bêtise qu’il aurait pu faire lorsqu’il était tout seul. La punition serait ressentie par le chien comme une injustice et l’assimilerait à votre retour. Il aurait dans ce cas un comportement de crainte et de stress à chaque fin de journée lorsque vous rentrez chez vous.

8/ Cela ne fonctionne pas :

Nous avons vu les manières de faire en sorte que votre chien accepte de rester seul chez vous. Cependant, si cela ne fonctionne toujours pas, vous pouvez consulter votre vétérinaire qui pourra approfondir encore plus avec vous le comportement de votre animal et qui pourra même dans certains cas prescrire des anti-anxiolytiques à votre animal pour qu’il se calme durant votre absence.

M.DIGUER – École Nationale Vétérinaire d’Alfort (EnvA)

Pour limiter vos frais vétérinaires, souscrivez une assurance à votre chien ! Cela couvre vos frais vétérinaires et vous aide donc à le protéger au mieux.

 

 

 

Assurance chien Je Découvre

Assurance chien