MENU

FR

log Contact
02 45 34 01 41
Lundi au vendredi
9h à 19h30

DES ALIMENTS DANGEREUX POUR LES CHIENS ET LES CHATS

Vous connaissez peut-être déjà les dangers du chocolat pour nos animaux de compagnie mais savez-vous qu’il existe d’autres aliments dangereux pour nos compagnons à quatre pattes ?  savez-vous comment réagir en cas d’ingestion d’un aliment toxique par votre animal ? Vous trouverez ici quelques informations sur ces aliments.

 

Le premier aliment incriminé, surtout pendant les fêtes de fin d’année ou à Pâques, est le chocolat. Evitez le impérativement. L’intoxication du chien survient toujours après l’ingestion de doses importantes de chocolat (de 100g à 1kg) et dépendra aussi de la taille de votre animal. Les signes cliniques apparaissent 4 à 5 heures après l’ingestion, et ce sont les signes nerveux qui prédominent : nervosité, halètement, agitation, ataxie, tremblements musculaires, convulsions voire même coma. Si vous voyez votre animal manger du chocolat ou suspectez qu’il ait pu en manger, conduisez-le le plus rapidement chez un vétérinaire.

Le second aliment, qui est anémiant c’est-à-dire qu’il est à l’origine d’une anémie (diminution du nombre de globules rouges dans le sang), est l’oignon. Les oignons sont composés de molécules soufrées qui dénaturent les globules rouges (interaction du soufre avec la membrane de l’hématie) ce qui provoque une anémie. La dose toxique d’oignons pour le chien est de 5 à 10 g d’oignons/ kg de poids vif. Un chien de 10kg peut donc être intoxiqué en ingérant 100g d’oignons. On retrouve souvent les cas d’intoxication à l’oignon lorsque le propriétaire donne des restes de repas à leur chien. On parle alors de dose toxique sur plusieurs semaines. Lors d’intoxication à l’oignon on retrouve des signes digestifs (vomissements, diarrhées), des muqueuses pâles, une tachycardie (rythme cardiaque anormalement élevé), une coloration foncée des urines, et une insuffisance rénale. Il faut intervenir vite en modifiant la ration de l’animal ainsi que par une transfusion sanguine. Il faut 3 semaines après l’arrêt de l’apport d’oignons pour que l’animal récupère un état général normal. Il n’y a pas de thérapeutique spécifique. La prévention par le vétérinaire est importante. L’ail, cousin de l’oignon est lui aussi toxique.

Découvrez aussi notre article qui liste les aliments les plus toxiques pour nos animaux de compagnie.

D’AUTRES ALIMENTS TOXIQUES OU DANGEREUX

Les chiens et les chats sont des carnivores et aiment ronger, manger les os. Pourquoi ne pas leur donner les os du poulet de dimanche midi ? Et bien non, sachez qu’une fois cuit, les os sont moins durs et plus cassants pouvant former des esquilles, petits morceaux d’os très coupant. Ainsi, même si un petit morceau de dinde, de poulet ou de lapin peut réjouir votre animal, ces petits os pourraient provoquer des perforations ou des occlusions du tube digestif. Il est préférable de donner de gros os, comme ceux du bœuf par exemple.

L’alcool n’est pas métabolisé de la même façon chez l’homme que chez les animaux de compagnies. Ainsi, même la consommation d’une petite dose peut entraîner des troubles nerveux, de l’anxiété, rendre agressif et pour des doses élevées entraîner la mort par inhibition des centres respiratoires et par arrêt cardiaque.

Les aliments trop gras ou salés, comme le saumon ou les saucisses fumées par exemple, sont à proscrire car non adaptés à la flore intestinale de votre animal, pouvant causer des indigestions, douleurs d’estomac ou même pancréatite. Ainsi ne donnez pas à votre animal des viandes dont il n’a pas l’habitude de manger, et toujours en quantité raisonnée par rapport à son poids.

Un autre aliment auquel il faut penser, le raisin. Quel que soit son conditionnement (raisin sec ou fruit mûr), le raisin est néphrotoxique (toxique pour les reins) et peut générer des dégâts irréversibles sur les reins chez le chien et le furet. Le chat ne semble pas atteint par cette toxicité. Il faut donc être vigilant si vous vous baladez dans des vignes au moment de vendanges. Des douleurs abdominales, des vomissements ou des diarrhées peuvent être des signes cliniques survenant 24h après l’ingestion.

que faire en cas d’ingestion d’un aliment toxique ?

Tout d’abord, il est important de rester calme face à toutes situations d’urgence. Composer le numéro de téléphone de votre vétérinaire afin de vous assurer que l’aliment mangé par votre animal peut lui être nocif. En appelant votre vétérinaire, essayez d’être le plus précis possible : aliment ingéré, quantité estimée ingérée (10g – 100g – 1kg), le poids de votre chien, l’heure à laquelle il a ingéré l’aliment, même approximative si n’étiez pas présent. Toutes ces informations sont capitales pour le professionnel de santé pour évaluer correctement la situation, pour savoir si votre animal court réellement un danger ou non.

Ensuite, respectez les instructions données. Il peut être parfois plus néfaste ou inutile pour votre animal d’essayer de le faire vomir vous-même à la maison que de l’amener chez votre praticien.

Enfin si votre vétérinaire est difficilement joignable il est possible d’appeler le centre antipoison qui grâce aux mêmes informations précises que vous leur donnerez, pourront vous dire si votre animal est en danger d’intoxication. En revanche, ce ne sont pas des vétérinaires, ils ne pourront que vous conseillez si la situation le nécessite de contacter un vétérinaire urgentiste.

Vous l’aurez compris, de nombreux aliments de notre quotidien peuvent représenter un danger pour nos compagnons. Mais d’autres produits comme les rodenticides, les insecticides utilisés pour se débarrasser de nuisibles peuvent être toxiques et de nombreux produits de notre vie de tous les jours peuvent représenter un danger pour nos chiens et nos chats. Soyez donc toujours vigilants sur les produits auxquels vos animaux ont accès et n’hésitez pas à contacter votre vétérinaire si vous avez la moindre question.

Pauline AGNESE – École nationale vétérinaire d’Alfort (EnvA)

Assurance chat Je Découvre

Assurance chat

Assurance chien Je Découvre

Assurance chien