MENU
Contact
02 70 06 04 31
Lundi au vendredi
9h à 19h30

Protéger son chien et chat du froid

Avec leur fourrure, les animaux sont mieux équipés que nous, humains, contre le froid. Mais cet avantage n’est pas suffisant pour garantir le bien-être de votre animal en cas de grand froid. 

LES CHIENS VIVANTS À L’EXTÉRIEUR

Toutes les races de chien ne sont pas faites pour vivre à l’extérieur et encore moins en hiver. Les races nordiques telles que le Husky, le Berger Finnois ou le Laïka sont plus résistantes au froid.
Cela ne doit pas vous empêcher d’aménager la niche de votre chien pour le protéger du froid. Il est nécessaire de lui permettre d’avoir un abri pour le protéger du vent et de la pluie, et d’isoler le sol avec un tapis de sol.

LES CHATS ET CHIENS VIVANTS À L’INTÉRIEUR

Avec le chauffage, vos petits compagnons seront heureux et surtout les chats qui se blottiront contre le radiateur chaud !
Attention, ce n’est pas parce que votre animal n’aura pas froid qu’il faut minimiser l’attention que vous lui portez. En effet, le chauffage implique un air plus sec. Donc, prenez garde à bien remplir régulièrement la gamelle d’eau de votre chien ou chat.

Faut-il interdire à son chat de sortir et limiter les promenades de son chien lorsqu’il fait froid ?

 

 

Pour les chats, il est crucial de tenir compte de la tolérance individuelle de l’animal au froid. Certains chats sont naturellement plus résistants que d’autres. Si votre chat semble à l’aise et habitué aux températures froides, il peut être autorisé à sortir, mais une surveillance attentive est nécessaire. Veillez à ce qu’il ait un abri chaud accessible pour se réfugier rapidement en cas de besoin.

 

 

 

En ce qui concerne les chiens, la décision dépend souvent de la race, de la taille et surtout de la tolérance individuelle au froid. Les races à poil court ou les chiens de petite taille peuvent être plus sensibles au froid, nécessitant ainsi une attention particulière. Limitez la durée des promenades par temps froid, notamment pour les chiens qui ne sont pas habitués à ces conditions. Lors des balades avec votre chien, si c’est un chien frileux ou un chien fragile, pensez à lui mettre une petite laine avant de sortir pour le protéger.  Vous pouvez également lui mettre des bottes pour chiens afin de le protéger du vent glacial et du sel de déneigement. Par ailleurs, pensez à appliquer des soins à base de graisse à traire ou de suif de cerf sur les pattes de votre chien avant les promenades. Ceux-ci permettront de protéger leurs coussinets du froid en agissant entre les orteils afin de prévenir de possibles gerçures. Il est également recommandé d’appliquer de la vaseline ou un produit adapté sur la truffe et le bout des oreilles.

Enfin, pour les chiens qui aiment jouer dans la neige, il est préférable de veiller à ce qu’ils ne l’ingèrent pas, car cela pourrait entraîner des troubles gastriques tels que la diarrhée et les vomissements.

Au retour de la promenade, le chien aura souvent tendance à se lécher les pattes pour les nettoyer. Afin d’éviter qu’il n’ingère trop de saletés ou même de sel de déneigement, pensez à lui rincer les pattes avec un chiffon humide ou s’il est trop sale, donnez-lui un bain tiède.

Qu’il s’agisse de chiens ou de chats, la surveillance constante est essentielle. Observez attentivement leur comportement pendant les sorties par temps froid. Si vous remarquez des signes de détresse, d’inconfort ou de frissons, il est préférable de les ramener à l’intérieur immédiatement. De plus, consultez votre vétérinaire pour des conseils adaptés à votre animal, en particulier si vous avez des préoccupations quant à sa capacité à supporter les conditions hivernales.

L’entretien de ses coussinets

Les coussinets des pattes de votre chien et chat sont particulièrement sensibles aux basses températures. Le froid, la neige, le sel utilisé pour déneiger les routes et les trottoirs peuvent provoquer des irritations aux coussinets.

  • Prenez l’habitude d’inspecter régulièrement les coussinets de votre animal, en particulier après chaque sortie. Recherchez des signes de fissures, de coupures, de rougeurs ou d’irritations et pour s’assurer qu’il n’y ait pas de corps étrangers comme des petits cailloux. Il est également possible de couper les poils entre les doigts.
  • Après chaque promenade, nettoyez les pattes de votre animal pour éliminer le sel, les produits chimiques de déneigement et autres substances irritantes. Utilisez une serviette humide ou des lingettes spéciales. Séchez complètement ses pattes, y compris entre les doigts, pour éviter toute accumulation d’humidité.

Pour protéger ses coussinets du froid et de toutes sortes d’irritations causées par les produits chimiques, envisagez d’utiliser des bottes pour chiens.

Peut-on laver son chien ou son chat lorsqu’il fait froid ?

Si votre chien ou chat se salit par temps froid, n’hésitez pas à le laver lorsque c’est nécessaire, dans une pièce bien chauffée, puis séchez-le soigneusement. Surtout, prenez des précautions pour éviter qu’il ne sorte trop rapidement, en particulier pour les animaux qui ont un accès facile à l’extérieur.

Utilisez plusieurs serviettes ou même un sèche-cheveux, en veillant à maintenir une distance sécuritaire pour ne pas brûler votre compagnon. Optez pour une puissance modérée pour éviter tout inconfort. Gardez à l’esprit que l’utilisation de cet appareil peut potentiellement effrayer votre chien ou chat. En ce qui concerne le toilettage, il est recommandé d’attendre avant d’opter pour une tonte, si possible.

Ration alimentaire

Lorsque les températures chutent et que votre chien est exposé au froid, son organisme a besoin de dépenser davantage d’énergie pour maintenir sa température corporelle. En conséquence, il est crucial d’ajuster sa ration alimentaire pour répondre à ces besoins. En général, il est recommandé d’augmenter la quantité de nourriture à votre chien d’environ 20% par rapport à sa ration habituelle.

L’augmentation de la ration alimentaire chez votre boule de poils dépend tout de même de plusieurs facteurs. Notamment le niveau d’activité, la taille, le poids et la santé générale de l’animal. Il est important de prendre en compte le fait que chaque animal réagit différemment aux variations de température et à la saison froide.

Cette augmentation vise à compenser la dépense énergétique supplémentaire nécessaire pour lutter contre le froid. Les chiens de petite taille, ceux avec un pelage moins dense, ou ceux passant plus de temps à l’extérieur peuvent particulièrement bénéficier de cet ajustement calorique. Cependant, il est essentiel de noter que chaque chien est unique, et il convient de surveiller attentivement son poids et son état corporel pendant cette période.

Et votre chat ?En ce qui concerne les chats, la plupart ont tendance à maintenir leur activité physique indépendamment des saisons, mais il est essentiel d’observer leur comportement alimentaire. Certains chats peuvent être moins actifs en hiver, et une adaptation de la quantité de nourriture peut être nécessaire pour éviter une prise de poids excessive.

Il est recommandé de consulter un vétérinaire pour déterminer la quantité précise d’augmentation de la ration alimentaire adaptée à votre chien spécifique. Celui-ci pourra évaluer les besoins individuels de votre animal en fonction de sa race, de sa taille, de son niveau d’activité et de sa santé générale. De plus, il est important de maintenir une alimentation équilibrée et de choisir des aliments de qualité pour garantir une nutrition adéquate.

 

En cas d’engelure ou rhume, consultez très rapidement votre vétérinaire, la visite et les soins seront remboursés par notre assurance avec toutes nos formules chien ou chat. Cliquez-ici pour faire votre devis.

Assurance chat Je Découvre

Assurance chat

Assurance chien Je Découvre

Assurance chien