MENU

FR

log Contact
02 45 34 01 41
Lundi au vendredi
9h à 19h30

LE DIABÈTE SUCRÉ CHEZ LES CARNIVORES DOMESTIQUES

Votre vétérinaire vient de vous annoncer que votre animal souffrait d’un diabète sucré ? Vous avez une vague idée de ce que c’est chez les humains mais vous êtes perdu(e) quant à la santé de votre compagnon à quatre pattes ? Nous allons tenter d’éclaircir, pour vous, les mystères de cette pathologie !

Qu’est-ce que le diabète sucré ?

Le diabète sucré est une insuffisance en insuline. L’insuline est une hormone, sécrétée par le pancréas, qui permet le maintien de l’équilibre de la concentration en glucose dans le sang, le glucose étant le sucre du corps, qui donne de l’énergie aux cellules. Ainsi, cette hormone permet l’entrée de glucose dans les cellules de l’organisme. Donc si le glucose ne peut plus rentrer dans les cellules, celles ci n’auront plus l’énergie nécessaire, le glucose va passer dans les urines et l’animal ne se sentira pas rassasié.

De là, découlent les signes cliniques que vous pourrez observer chez votre animal atteint de cette pathologie : un amaigrissement mais associé à une prise de nourriture plus importante, et une augmentation de la prise de boisson associée à une émission d’urine plus importante. En bref, votre animal mange plus, boit plus, urine plus, mais s’amaigrit.

Souvent vous observerez aussi que votre animal a un poil terne, avec des pellicules appelées squames, et qu’il est abattu voire léthargique.

Allons plus loin avec les différents types de diabètes : il existe trois types de diabètes différents :

Le diabète de type I est aussi appelé diabète insulino-dépendant. Il s’agit d’un défaut de sécrétion de l’insuline. Il touche en majorité les chiens.

            Le diabète de type II est aussi appelé diabète insulino-résistant. L’animal a assez d’insuline mais elle n’est pas utilisée. Ceci touche plutôt les chats, et en particulier les chats obèses.

            Le diabète de type III fait en général suite à une autre maladie comme par exemple la maladie de Cushing du chien, ou un traitement à base d’autres hormones.

Comment votre vétérinaire va diagnostiquer un diabète sucré chez votre chien ou votre chat ?

Votre vétérinaire va tout d’abord effectuer une prise de sang pour regarder la concentration en glucose dans le sang de votre compagnon. Il peut également réaliser une analyse d’urine pour voir s’il y a du glucose dans les urines. Enfin, il peut doser les fructosamines dans le sang, qui reflètent la concentration de glucose dans le sang sur deux semaines. Ainsi, avec les fructosamines il pourra voir si le glucose en excès dans le sang est là uniquement à cause du stress de l’animal qui voit la blouse blanche du vétérinaire par exemple, ou alors voir s’il est présent depuis un petit moment et reflète donc un éventuel diabète sucré.

Votre vétérinaire a fait bien plus d’examens que ceux ci, pourquoi ?

Un diabète peut cacher une autre maladie, il se peut que l’on traite le diabète mais que la maladie de base soit toujours en place, ce qui est problématique. Souvent le vétérinaire va donc chercher à investiguer d’autres maladies possibles comme une hyperthyroïdie chez le chat, une infection de l’utérus chez une femelle, une maladie de Cushing …

Est-ce qu’il existe des complications liées à cette maladie ?

Malheureusement oui. Votre animal peut développer des infections de l’appareil urinaire, une inflammation du pancréas, ou ce qu’on appelle une crise acido-cétosique qui engendre un coma, des vomissements, une déshydratation … Si vous voyez ces signes sur votre animal il faut appeler votre vétérinaire au plus vite.

Si votre chien présente un diabète sucré, il va falloir vérifier régulièrement ses yeux car le diabète peut engendrer une cataracte c’est à dire une opacification du cristallin. En clair, vous observerez un voile gris dans l’œil de votre animal.

Si votre chat présente un diabète sucré, il se peut qu’il marche sur la plante des pieds. Là encore informez tout de suite votre vétérinaire !

Comment votre animal va-t-il être traité ?

Le traitement principal repose sur des doses d’insuline administrées par voie injectable au moment des repas. Les doses et fréquences d’administration vont être établies progressivement par votre vétérinaire, il faudra faire des suivis réguliers.

Ensuite, une chose très importante est l’adaptation de l’alimentation. Il existe des gammes spéciales pour animaux diabétiques avec le bon taux de matières grasses, de protéines et de fibres. Pour ce qui est du chat, le mieux est de passer à une alimentation humide qui permet de mieux hydrater l’animal.

Attention – L’heure des repas et leur composition doit être fixe ! Il ne faut surtout pas donner de petites friandises entre les repas, de restes de table, etc … Votre animal vous en demandera forcément, surtout s’il a l’habitude, mais ne cédez pas, ce serait lui nuire.

Enfin, il faut que votre animal fasse de l’exercice pour éviter l’embonpoint.

Chez le chien, l’heure de l’exercice doit toujours être la même par rapport aux injections. Et attention à ne pas faire trop de sport non plus car il pourrait faire une crise d’hypoglycémie !

 

Anna SLUSAREK – École nationale vétérinaire d’Alfort (EnvA)

Assurance chat Je Découvre

Assurance chat

Assurance chien Je Découvre

Assurance chien