MENU

FR

log Contact
02 45 34 01 41
Lundi au vendredi
9h à 19h30

LA RUPTURE DU LIGAMENT CROISÉ CRÂNIAL CHEZ LE CHIEN

Votre compagnon à quatre pattes boîte et votre vétérinaire vient de diagnostiquer une rupture du ligament croisé crânial mais vous ne savez pas ce que c’est ? Les différentes options chirurgicales vous font peur et vous ne savez pas quelle technique est la meilleure ? Nous allons vous éclairer à ce sujet !

Qu’est ce que le ligament croisé crânial ?

Aussi appelé ligament croisé antérieur, c’est un des moyens de stabilité du genou et d’union de l’articulation. Il est intra articulaire et limite l’avancée du tibia par rapport au fémur lors de la mobilisation de l’articulation.

Qu’est ce que cette rupture ?

Il s’agit de ce qu’on appelle plus communément une entorse du genou, qui est la plus fréquente des entorses chez le chien et le chat. C’est aussi la première cause de boiterie d’une patte arrière d’origine ostéoarticulaire chez le chien; elle est à l’origine de 60% des consultations d’orthopédie.

La rupture du ligament est due à une maladie dégénérative. Le ligament est donc fragile chez votre animal et un faux mouvement ou même une simple marche en laisse peut finir par le casser.

Votre chien va alors boîter de sa patte arrière. Souvent à l’arrêt, il soulage sa patte touchée en la posant moins que l’autre.

Comment le vétérinaire la diagnostique-t-il ?

Votre vétérinaire va relever toutes les informations liées à cette boiterie comme par exemple – Depuis quand votre chien boite ? Boite-t-il tout le temps ? Boite-t-il au réveil ou au contraire après une bonne marche ?

Il va ensuite procéder à un examen clinique général puis un examen orthopédique en regardant tout d’abord comment se tient votre chien, comment il marche, puis il va palper et mobiliser toutes ses articulations. Il pourra également procéder à des examens complémentaires comme par exemple un examen radiographique de la patte qui boite, ou du bassin.

Un signe qui atteste de la rupture du ligament croisé crânial de votre animal est ce qu’on appelle le signe du tiroir. Lorsque le vétérinaire le réalise en mobilisant le tibia et le fémur, il peut relever une laxité anormale, le signe est alors positif et il peut être sûr que le ligament est touché.

Comment traiter une entorse du genou ?

Si la rupture est partielle, le vétérinaire vous proposera sûrement un traitement médical uniquement.

En revanche, si la rupture est complète la seule issue est chirurgicale.

Il existe plusieurs techniques : deux techniques extracapsulaires – Le FLO et le Tight-Rope, et deux techniques dynamiques : la TPLO (Tibial Plateau Leveling Osteotomy) et la TTA (Tibial Tuberosity Advancement).

Le FLO consiste à utiliser une prothèse à l’extérieur de l’articulation qui va remplacer le ligament rompu. Cette technique est utilisée chez les petits chiens de moins de 15 kilogrammes, en général.

Le Tight-Rope est une technique qui consiste là encore à mettre une prothèse à l’extérieur de l’articulation mais en forant le fémur et le tibia cette fois-ci.

Les techniques dites « dynamiques » stabilisent l’articulation lorsque le chien est en mouvement et empêchent de cette manière l’avancée du tibia par rapport au fémur.

La technique de nivellement du plateau tibial, la TPLO, consiste à rendre le tibia plus plat au niveau de l’articulation, en faisant basculer et tourner le haut de l’os puis en le fixant à l’aide d’une plaque et de vis. Cette technique est employée très couramment et est réalisée sur les grands chiens.

La dernière technique est la TTA qui consiste à avancer la crête tibiale après section pour que le ligament de la rotule soit de nouveau dans l’axe et que le tibia n’avance plus.

Quelle est la meilleure technique ?

Chaque chirurgien a sa technique favorite, il n’y a pas de meilleure technique qu’une autre. Le vétérinaire va adapter la technique à la taille de votre animal, sa pathologie, ainsi qu’à sa propre expérience.

Dans tous les cas, il faudra éviter que votre chien ne marche trop longtemps, il ne faudra pas qu’il joue, qu’il court, qu’il monte les escaliers pendant quelques semaines après l’opération. Votre vétérinaire peut également vous conseiller la physiothérapie pour reprendre un exercice progressivement et remuscler votre animal de manière à ce qu’il récupère plus rapidement. Il pourra alors nager ou faire du tapis immergé dans des centres spécialisés.

Le pronostic reste bon sous réserve d’une prise en charge adaptée. Il faudra également bien suivre et surveiller la mise en place d’arthrose au niveau de cette articulation.

Il est tout de même à noter qu’après l’opération du premier genou il faudra surveiller le deuxième genou car des études ont montré que le ligament du deuxième se rompait chez 38% des chiens dans les 2 ans suivant la rupture du premier.

 

Anna SLUSAREK – École nationale vétérinaire d’Alfort (EnvA)

Assurance chat Je Découvre

Assurance chat

Assurance chien Je Découvre

Assurance chien