MENU

FR

log Contact
02 45 34 01 41
Lundi au vendredi
9h à 19h30

LA GESTATION DE LA CHIENNE

Vous vous posez des questions à propos de la gestation de votre chienne ? Vous avez un doute sur la gestation de votre chienne ? Que faire quand les chiots arrivent ? Cet article répondra à toutes vos questions de manière simple mais efficace.

Tout d’abord, remettons les choses dans leur contexte. La chienne devient pubère entre l’âge de 6 et 20 mois en fonction des races. Son cycle dure en général 7 mois avec des chaleurs d’environ 3 semaines pendant lesquelles elle ovule. Le taux de progestérone (hormone) sanguin de la chienne augmente juste avant l’ovulation c’est la raison pour laquelle on peut utiliser le taux de progestérone pour la détermination du jour optimal d’insémination de la chienne.

La gestation de la chienne dure entre 57 et 72 jours.

Comment se douter d’une éventuelle gestation ?

 

La chienne gestante présente un caractère modifié, elle va être anormalement calme voire craintive et isolée. Elle prendra du poids à partir de la deuxième moitié de la gestation, jusqu’à 55% de son poids initial et aura un appétit augmenté. Des signes de nausée peuvent arriver pendant la 3ème et la 5ème semaine mais seulement pendant 1 ou 2 jours. Il peut également y avoir des écoulements vulvaires à partir de la 3ème semaine de gestation. De plus, on pourra observer une augmentation de la taille de ses mamelles à partir de la 7ème semaine. Enfin, sa lactation débutera dans la dernière semaine avant terme.

Pour avoir une confirmation il faut tout de même consulter votre vétérinaire pour des examens plus approfondis. En effet, il peut pratiquer une palpation douce de l’abdomen mais également une échographie abdominale, une radiographie ou une prise de sang. La palpation peut être pratiquée de la 3ème à la 5ème semaine, pour sentir les ampoules fœtales. La prise de sang permet de doser la relaxine qui est une hormone spécifique de la chienne en gestation. On peut réaliser ce dosage à partir du 25ème jour de gestation mais si ce test est réalisé trop précocement il y a un risque d’obtenir un résultat faussement négatif. De plus, ce test ne sera pas indicatif d’un éventuel avortement car il restera positif jusqu’à la fin de la gestation. C’est la raison pour laquelle l’échographie abdominale reste l’examen de choix. On peut déterminer la taille de la portée à l’aide d’une échographie abdominale à partir du 25ème – 35ème jour, en fonction de la race. Le diagnostic échographique devient ensuite plus compliqué vers le 40ème jour car les ampoules fœtales sont trop grandes mais au delà du 45ème jour de gestation on peut réaliser un examen radiographique car les fœtus commencent à s’ossifier. Ce dernier examen permet uniquement de compter les chiots.

Quels soins apporter à une chienne en gestation ?

 

Tout d’abord, la chienne doit être correctement vaccinée et vermifugée pour ne pas transmettre de maladies à ses chiots. Attention tout de même à ne pas la vacciner durant la gestation.

Concernant son alimentation, la chienne a besoin de plus d’énergie, c’est la raison pour laquelle il va falloir l’adapter. On recommande d’augmenter la ration de manière progressive et avec une alimentation adaptée, conseillée par le vétérinaire. En effet, ses besoins en protéines et en minéraux augmentent, il existe de ce fait des aliments spécifiques adaptés à la gestation puis à la lactation de la chienne.

Enfin, la chienne doit se trouver dans un environnement calme, familier et propre. Le chien est une espèce nidicole, c’est la raison pour laquelle la femelle construit un nid qui protège et réchauffe ses petits jusqu’au sevrage. Il faut lui préparer un endroit calme et douillet.

Un bon suivi chez le vétérinaire est également essentiel pour vérifier le bon déroulement de la gestation.

Comment savoir que la chienne va mettre bas ?

 

Il est impératif de connaître la date de la mise bas le plus précisément possible à l’aide d’un suivi chez le vétérinaire, de manière à savoir détecter le moindre problème le plus tôt possible et à se préparer au mieux pour le jour J.

Dans les 12 à 24 heures qui précèdent la mise bas la température rectale de la chienne diminue jusqu’à environ 37°C. Il faut donc prendre sa température plusieurs fois par jour.

La chienne commence également à gratter dans son nid pour préparer l’arrivée de ses chiots.

12 à 24 heures avant l’arrivée de ses chiots la chienne commence à s’agiter, parfois même haleter, du aux contractions utérines qui ne sont pas visibles de l’extérieur.

Enfin, le début de la parturition est annoncé par un écoulement vaginal vert très caractéristique. La chienne expulse ses chiots un par un, elle peut commencer jusqu’à une heure après le début du travail. Le placenta peut être délivré attaché au cordon ou suivre le fœtus quelques minutes après sa sortie.

Comment se comporter durant la mise-bas ?

 

Il faut impérativement que la chienne soit seule, au calme, et non dérangée. Il faut s’assurer que tous les chiots sont bien sortis, sans bien sûr les toucher. La mère doit s’occuper très rapidement de ses petits en les léchant pour stimuler leur respiration, si tel n’est pas le cas vous pouvez les stimuler en les frottant à l’aide d’une serviette puis en les reposant auprès d’elle. Il faut également s’assurer qu’il n’y a pas plus de deux heures d’écart entre la sortie de deux chiots. Si un tel cas arrive il faut impérativement appeler votre vétérinaire en urgence pour qu’il décide de l’utilité ou non de procéder à une césarienne car la vie des chiots restants est en jeu.

Cette mise bas peut durer jusqu’à 36 heures. Si vous avez le moindre doute sur le déroulé de ce part n’hésitez pas à appeler votre vétérinaire qui saura vous conseiller.

 

Anna SLUSAREK – École nationale vétérinaire d’Alfort (EnvA)

Assurance chat Je Découvre

Assurance chat

Assurance chien Je Découvre

Assurance chien