• Le spécialiste de l’assurance chien et de l’assurance chat

Accueil / Chat / Santé Chat / La neige et les chats

La neige et les chats


dans Santé Chat


la neige et les chats

La neige et les chats

  

L’hiver approche, et avec lui des conditions climatiques nouvelles pour un chat : à la verdure du jardin se substitue un manteau de neige -parfois épais- qui attisera la curiosité de nombre de ces félins. L’idée de laisser son chat courir dans la neige peut inquiéter certains propriétaires, mais cela peut très bien se passer si l’on pense à vérifier certains points importants lorsqu’il rentre au foyer.

 

Est-ce qu’un chat peut craindre le froid ?

Tout dépend de la personnalité du chat, certains adoreront l’idée de pouvoir se rouler dans les flocons alors que d’autres préfèreront rester au chaud dans leur panier, le tout est de respecter l’humeur du chat et de le laisser libre de sortir ou non. Cependant, un chat habitué à rester dehors aura plus tendance à aimer sortir dans la neige qu’un chat strictement d’intérieur.

 

Par ailleurs, la plupart des chats possèdent un sous-poil épais (exception faite aux chats à poils ras comme le sphynx). Un chat est donc tout à fait adapté à des températures froides, et donc à pouvoir sortir par temps enneigé.

 

De manière générale, si vous laissez votre chat sortir dans la neige, pensez lors de sa rentrée à le sécher convenablement à l’aide d’une serviette pour éviter l’hypothermie. La neige peut également provoquer une irritation des coussinets, zones extrêmement sensibles de leurs pattes : vous pouvez passer une crème hydratante sur les coussinets après une sortie pour limiter ce risque.

 

Même si votre chat est plutôt un chat d’extérieur, pensez également à lui laisser un accès vers l’intérieur (via une chatière ou en le laissant plus longtemps dans la maison) pour qu’il puisse se réchauffer au besoin.

 

Faut-il faire attention au rhume ?

Oui, le chat est susceptible d’attraper un rhume en hiver. Si votre chat présente une baisse d’appétit, un écoulement oculaire et nasal, une toux, des éternuements, une muqueuse dentaire rougeâtre et qu’il vous évite et se cache, il se peut qu’il soit enrhumé.

 

Votre premier réflexe sera de prendre sa température : la température normale chez un chat se situe entre 38 et 39 °C. La présence de fièvre est un indice supplémentaire de rhume. Mettez-le ensuite au chaud et favorisez son hydratation (en rajoutant de l’eau dans sa nourriture notamment). Il ne faut en aucun cas donner un médicament humain à son chat (le paracétamol utilisé pour calmer la fièvre d’un humain est, par exemple, mortel pour le chat).

 

Si votre chat ne présente pas de fièvre mais continue de paraître malade au bout de quelques jours, il faut penser à consulter un vétérinaire. S’il y a présence de fièvre, consultez un vétérinaire qui diagnostiquera plus précisément la maladie de votre chat et lui administrera les médicaments adéquats.

 

Faut-il changer son alimentation ?

Tout comme le chien, si votre chat est habitué à vivre dehors, il faut penser à augmenter légèrement sa ration ou à opter pour un aliment plus énergétique afin de combler les dépenses énergétiques supplémentaires dues à la baisse de température. En cas de changement d’alimentation, il faut le faire de manière progressive sur 10 jours en substituant de plus en plus l’ancien aliment par le nouvel aliment (sinon cela provoquera une diarrhée à votre animal).

Si votre chat sort peu, voire pas du tout, il n’est pas nécessaire de changer son alimentation.

N'hésitez pas à consulter votre vétérinaire si vous avez le moindre doute au sujet de la résistance au froid de votre chat, si vous pensez que ses coussinets ont été irrités par une trop longue sortie dans la neige ou s’il est enrhumé. Les frais vétérinaires et les soins pour votre chat peuvent être onéreux, il existe des assurances offrant des formules spécifiques pour les chats. Animaux santé est une assurance pour chats tous risques et sans franchise avec des formules adaptées à chaque besoin. Ce sont les seuls à proposer un contrat d’assurance chat pensé pour les multi possesseurs de chats !

Vous pouvez faire votre devis en ligne directement et profiter de 1 mois offert en cliquant ici 

 

 

Edwin Louis - Ecole Nationale Vétérinaire d’Alfort (EnvA)

 

 

Sources:

Case Linda, Daristotle Leighann, Hayek Michael, Raasch Melody. Canine and feline nutrition – A resource for companion animal professionals. Editions Mosby (2010). 576 p.

Merci également au Pr. Grandjean pour les conseils prodigués.

Tous les articles Santé Chat

Suivez nous sur :

Assurance mutuelle chien chat RSSAssurance mutuelle chien chat FacebookAssurance mutuelle chien chat Twitter