• Le spécialiste de l’assurance chien et de l’assurance chat

Éduquer son chien

dans Chien

Le chien n’est pas capable de comprendre le langage humain, c’est en partie pourquoi une relation saine entre un chien et son propriétaire passe nécessairement par un apprentissage progressif. 


QUAND ÉDUQUER SON CHIEN ?



Si vous adoptez un chiot, veillez à bien le prendre après sevrage (après 7 semaines) car une acquisition précoce peut conduire à des déséquilibres psychologiques et à un défaut de certains apprentissages inculqués par la mère elle-même (l’identité d’espèce par exemple).

Il faut ensuite penser à commencer directement mais en douceur son éducation. En effet, les premiers mois de vie sont les plus décisifs pour un animal qui sera adulte vers 1 an : c’est jusqu’à l’âge de trois mois environ qu’un chiot est le plus sensible aux apprentissages sociaux. N’hésitez donc pas pendant cette période à lui faire rencontrer une grande variété de personnes, des enfants, d’autres animaux et à lui faire découvrir la ville et ses lieux fréquentés pour qu’il puisse d’une part satisfaire sa curiosité et d’autre part limiter au maximum des réactions phobiques lorsqu’il sera adulte.

Vous pouvez débuter l’apprentissage des ordres de base vers trois mois mais veillez à repérer la puberté de votre chiot qui a lieu entre 6 et 12 mois : c’est en effet à cette période que vous devrez lui apprendre à rester seul. En effet, c’est le processus de détachement (que la mère réalise sur ses petits à cette période) qui permettra à votre chien d’acquérir sa maturité sociale et de ne pas souffrir d’hyperattachement, d’infantilité ou d’anxiété de détachement. Vous devrez donc prendre votre courage à deux mains pendant la puberté et apprendre à votre chiot à ne pas vous suivre partout, à se détacher de vous et à ne pas favoriser les contacts avec un seul membre de la famille.

 

COMMENT ÉDUQUER SON CHIEN ?



Jusqu’à assez récemment, on pensait que l’éducation du chien passait par le modèle dit de « dominance-soumission » calqué sur la hiérarchie des meutes de loups. Or on sait aujourd’hui que ce modèle présente ses limites car une communication intraspécifique (entre chien et chien) ne se base pas sur les mêmes modalités qu’une communication interespèces (entre un chien et un homme).

L’éducation de votre chien ne devra donc jamais passer par une prise de pouvoir trop importante de votre part sur lui : vous ne devez pas être un « dominant » mais être un « leader » (on parle de « théorie du leadership »). Si votre chien est in fine un membre à part entière de votre famille, vous vous devez de lui faire respecter vos ordres car si lui ne comprend pas le langage humain, vous devrez être capable de comprendre son comportement et d’adapter votre conduite.

Voici ici quelques clés qui vous permettront de faciliter les apprentissages de votre chien :

- Le renforcement positif : si votre chien obéit à l’un de vos ordres, faites-lui une récompense immédiate. Cela permettra de fixer progressivement ce comportement et de le voir apparaître plus fréquemment. Gardez en mémoire qu’un chien n’a pas notre notion du bien et du mal ; si vous le récompensez (que son action ait été bonne ou mauvaise), attendez-vous à voir ce comportement réapparaître (et inversement). Un autre point important du renforcement positif est la qualité de la récompense : donnez dans les premières phases d’éducation ce qui est considéré par le chien comme une récompense réelle (la balle qu’il adore, une croquette ou une petite friandise, une caresse lorsqu’il sera habitué) et non pas ce que vous considérez comme une récompense (« c’est bien ça ! », « bon chien ! »).

- La punition : elle ne doit pas revêtir une quelconque violence, car votre chien perçoit la violence comme une attaque et non comme une absence de récompense (ce qui conduit à une réaction de peur, voire d’attaque). Ne punissez donc votre chien que s’il est pris en flagrant délit (après il est trop tard car l’association aura disparue) et soyez tolérant envers vous-même dans le cas contraire. Soyez ferme en lançant un « Non ! » et misez sur l’absence de récompense pour le punir : si votre chien saute sur vous pour avoir votre balle, ne la lui donnez pas et changez de jeu, il comprendra progressivement qu’il devra alors arrêter ce comportement pour l’obtenir à nouveau.

QUE FAUT-IL APPRENDRE Á SON CHIEN ?



Voici les ordres essentiels à apprendre à son chien :

La propreté : ce sera peut-être l’apprentissage le plus utile au quotidien. Récompensez votre chien lorsqu’il fait ses besoins à l’extérieur (mais ne le faites pas pendant qu’il défèque ou urine car il ne comprendra pas).

« Non » : cela vous permettra de commander l’arrêt de l’activité de votre chien, et notamment s’il est en train de commettre un comportement indésirable. Soyez ferme dans cet ordre, jamais menaçant.

« Assis », « Couché » et « Reste » : il est souvent utile d’avoir à arrêter et calmer un chien (dans la rue, un ascenseur, à la boulangerie etc).

- Le rappel : lorsque le chien n’est pas en laisse, vous devez pouvoir être capable de le rappeler vers vous grâce à son nom ou un ordre comme « Viens ici ! ».

La marche en laisse : le chien devra rester à vos côtés lors de la promenade sans vous dépasser ou être trop distrait. Vous devez pour cela arriver à pouvoir captiver votre chien par le seul son de votre voix. 


N'hésitez pas à consulter votre vétérinaire si vous avez le moindre doute au sujet du comportement ou du bien-être de votre chien. Comme vous le savez, les frais vétérinaires et les soins pour votre animal peuvent être onéreux. Pensez à prendre une mutuelle pour chien Animaux santé est une assurance pour chiens et chats, tous risques et sans franchise, avec des formules adaptées à chaque besoin.

Vous pouvez faire votre devis en ligne directement et profiter d'1 mois offert en cliquant ici 

Mia Valomy - Ecole Nationale Vétérinaire d’Alfort

Suivez nous sur :

Assurance mutuelle chien chat RSSAssurance mutuelle chien chat FacebookAssurance mutuelle chien chat Twitter