• Le spécialiste de l’assurance chien et de l’assurance chat

Accueil / Chat / Santé Chat / Santé Chat

Insuffisance rénale chez le chat : Repérer et soigner

dans Santé Chat

hydratation chat

Régulation de la pression sanguine, synthèse d’hormones et élimination de toxines produites par l’organisme sont quelques unes des nombreuses fonctions qu’assure le rein. En cela, cet organe est vital ; son dysfonctionnement, qualifié d’insuffisance rénale, a de sévères répercussions et nécessite un diagnostic urgent. On distingue l’insuffisance rénale aiguë (défaillance du rein brutale et parfois réversible) de l’insuffisance rénale chronique (défaillance progressive et très souvent irréversible), très répandue en particulier chez les chats âgés de plus de 7 ans.

CAUSES ET CONSEQUENCES POSSIBLES

Les causes initiales d’insuffisance rénale sont rarement identifiées ; certains animaux pouvant rester des mois, voire des années en bonne santé avant qu’un quelconque dysfonctionnement ne soit constaté. Aussi, infections bactériennes, tumeurs, maladies congénitales, ingestion de toxines, hémorragies, déshydratations sévères ou encore obstructions de voies urinaires sont autant de déclencheurs potentiels.

Lors d’une défaillance brutale (insuffisance rénale aiguë), l’un des trois phénomènes suivants est en général observé : une diminution de l’apport sanguin dans les reins, une insuffisance de l’organe ou une gêne à l’écoulement des urines.

En revanche, lors d’une défaillance progressive (insuffisance rénale chronique), les conséquences sont plus drastiques : lésion rénale, réduction du nombre de néphrons et lésions glomérulaires en sont quelques exemples.

SYMPTOMES OBSERVABLES

Selon qu’il s’agisse d’une affection aiguë ou chronique, les signes peuvent être variables mais restent assez souvent peu caractéristiques. À cela s’ajoute les symptômes différents selon le stade de l’insuffisance rénale chronique. Néanmoins, quelques signes ont été décrits comme des marqueurs d’alerte : perte de poids, abattement, vomissements, perte d’appétit, mauvaise haleine, ou encore diarrhée. Soyez particulièrement alarmés si votre chat présente des difficultés à uriner, s’il boit et/ou urine de manière excessive ; il est alors vivement conseillé de consulter votre vétérinaire dans les plus brefs délais afin d’obtenir un diagnostic sûr et d’envisager un traitement.

TRAITEMENTS ENVISAGEABLES

Dans le cas d’une insuffisance rénale aiguë où l’affection est potentiellement réversible, il s’agit en général de contrer le phénomène responsable du dysfonctionnement à l’aide d’un traitement spécifique. Ainsi, il s’agira par exemple de réhydrater l’animal si l’apport sanguin aux reins est trop faible, de faire un traitement supplémentaire s’il y a une surinfection ou enfin de retirer d’éventuels calculs si ces derniers obstruent une voie urinaire.

En revanche, l’insuffisance rénale chronique dont les stades se développent très lentement, ne pourra jamais être rétablie ; lorsqu’elle est enfin diagnostiquée, elle est déjà irréversible. Heureusement, il existe tout de même des traitements pouvant freiner la progression de cette maladie. Consultez votre vétérinaire pour établir avec lui un traitement adapté à votre animal.

CONSEILS

Si les symptômes décrits précédemment sont des facteurs d’alertes, ils apparaissent en général trop tard. C’est pourquoi il est conseillé de faire dépister les vieux chats une fois par an pour cette maladie particulière : à titre indicatif, un chat sur trois de plus de 10 ans est atteint d’insuffisance rénale chronique.

Par ailleurs, veillez à gérer la déshydratation qui peut apparaître si le rein perd ses fonctions filtrantes. L’utilisation d’eaux aromatisées et de sources multiples (fontaines à eau pour chat par exemple) est préconisée pour encourager votre animal à boire plus. Envisagez également l’alimentation humide qui peut participer à réduire la déshydratation.

Enfin, pensez à adapter son régime - ce dernier peut directement influencer son espérance de vie. Comme toute transition alimentaire, celle-ci devra se faire de manière progressive afin d’habituer votre chat. Un régime pauvre en protéines et en phosphates est en général recommandé. Afin qu’il soit efficace, il faut bien entendu éviter les friandises et restes de table.

N'hésitez pas à consulter votre vétérinaire si vous avez le moindre doute au sujet du comportement de votre chat. Comme vous le savez, les frais vétérinaires et les soins pour votre chat peuvent être onéreux. Pensez à prendre une mutuelle pour chat Animaux santé est une assurance pour chats, tous risques et sans franchise, avec des formules adaptées à chaque besoin.

Vous pouvez faire votre devis en ligne directement et profiter d'1 mois offert en cliquant ici 

 

Mia Valomy - Ecole Nationale Vétérinaire d’Alfort

Suivez nous sur :

Assurance mutuelle chien chat RSSAssurance mutuelle chien chat FacebookAssurance mutuelle chien chat Twitter