• Le spécialiste de l’assurance chien et de l’assurance chat

Accueil / Chien / Education / Education

Mon chien a peur, que faire ?

dans Education

Pour les humains, la peur est une émotion difficile à surmonter, mais pour les chiens elle est totalement subie. Dans ces conditions seul le maître peut intervenir pour gérer et améliorer la situation. Son rôle central et essentiel justifie donc une petite mise au point.

Comment détecter la peur de son chien ?

Un chien effrayé a deux options : soit il fuit, soit il ne peut pas s’échapper et l’unique solution qui lui reste est de se défendre en attaquant. Dans quelques cas un chien agressif peut choisir d’attaquer même s’il a une possibilité de fuite.

Le langage corporel et le comportement de votre chien peuvent vous aider à réagir rapidement, voici quelques signes caractéristiques de différentes attitudes:

 

-        la soumission :

o   la queue est positionnée entre les postérieurs

o   les oreilles sont baissées

o   il se lèche les babines et la truffe

o   le ventre est à terre

o   il gémit, défèque ou/et urine

-        l’agressivité :

o   babines retroussées et crocs exposés

o   les poils sont hérissés

o   grognements voire comportement destructeur

Dans les deux cas, il peut également haleter voire baver, avoir des pupilles dilatées, trembler.

Pourquoi a t-il peur ?

Souvent, la peur provient d’un manque de socialisation du chiot. Il est impératif d’éviter tout isolement dès l’âge de deux mois et de l’exposer au monde extérieur dès trois mois. Il vous est alors conseillé de le confronter rapidement à des bruits divers et variés, de jouer avec des objets différents comme un bâton ou des poupées, de côtoyer d’autres chiens, d’approcher des inconnus et des enfants, de parcourir avec lui des lieux publics ou les transports en commun. Plus l’environnement est riche, moins la peur s’installera.

Un traumatisme ou un changement brusque dans son environnement peut également expliquer un comportement disproportionné face à un événement quelconque de la vie quotidienne. Par exemple, la peur des feux d’artifices peut résulter d’une surexposition au bruit à un jeune âge, ou si c’est la solitude qui le tourmente, il aura sûrement été habitué à toujours vivre en collectivité auparavant.

Que faire ?

La période de croissance d’un chiot est idéale pour le désinhiber parce que son caractère se construit sur ce laps de temps. Le rôle des parents, frères ou sœurs de portée puis de l’éleveur est donc primordial. Etant donné que le propriétaire n’a aucun contrôle sur ces premiers moments de la vie, il est important de se renseigner à l’adoption et de travailler par la suite les points manquants ou négligés.

A un âge plus avancé, la personnalité est ancrée et la situation est plus difficile à gérer. Si le chien a peur, rassurez-le par des mots apaisants mais ne le blâmez pas au risque de le braquer et d’empirer la situation. Restez calme face à toute situation qui peut angoisser votre compagnon car par empathie il se détendra seulement si vous l’êtes aussi. Les caresses sont controversées car symbolisant la gratification, elles pourraient aussi le conforter dans son angoisse. Surtout, ne le forcez pas à rester devant sa phobie, car contraint de rester immobile il peut transférer son agressivité sur vous ou toute personne se trouvant à proximité.

 

Procédez plutôt par étape. Par exemple, si votre chien a peur des orages, vous pouvez lui faire écouter des sons enregistrés à bas volume et sur une courte durée au début, puis augmenter la fréquence et l’intensité de l’exposition. Restez à proximité pour surveiller son comportement, sans oublier de le féliciter par un jeu, des friandises ou des caresses à la fin pour l’encourager à ne pas perdre ses moyens. Cependant si le chien panique, stoppez immédiatement, rassurez-le et recommencez plus tard. Jouez sur la répétition des séances pour l’habituer, banaliser la situation et finalement il réalisera que tout se passe pour le mieux. Cette méthode peut s’appliquer à toute source d’anxiété telle que la solitude en appartement, la peur des enfants ou des autres chiens.

Si vous avez des questions ou en cas de phobies handicapantes, n’hésitez pas à consulter un comportementaliste ou votre vétérinaire traitant qui pourra potentiellement envisager une solution médicamenteuse. Comme vous le savez, les frais vétérinaires et les soins pour votre chiot peuvent être onéreux. Pensez à prendre une mutuelle pour chien Animaux santé est une assurance pour chiens, tous risques et sans franchise, avec des formules adaptées à chaque besoin.

Vous pouvez faire votre devis en ligne directement et profiter de 1 mois offert en cliquant ici 

 

 

Silvia Santucci – Ecole Nationale Vétérinaire d’Alfort

Suivez nous sur :

Assurance mutuelle chien chat RSSAssurance mutuelle chien chat FacebookAssurance mutuelle chien chat Twitter