• Le spécialiste de l’assurance chien et de l’assurance chat

LE VIEILLISSEMENT CHEZ LE CHIEN

Comme chez l’humain, le vieillissement entraîne divers changements anatomiques,  physiologiques, fonctionnels, psychologiques et comportementaux. Le rythme de vie de votre chien va se ralentir très progressivement, il est important que vous acceptiez cette évolution : le non respect de son nouveau rythme serait vécu comme une agression pour lui.
Une surveillance plus étroite de sa santé est également souhaitable.
 
Il faut savoir qu’un chien vivra d’autant plus vieux qu’il a eu une nourriture équilibrée et modérée.  
Il est vivement conseillé de surveiller le poids de votre chien, car, exactement comme chez l’humain, une suralimentation abrège sa vie.
Des aliments industriels permettent de lui donner un sentiment de satiété sans pour autant le nourrir : aliments enrichis en fibre et appauvris en matières grasses, qui, outres leurs qualités diététiques, ont de très bonnes qualités gustatives
L’amaigrissement n’est pas lié à l’âge mais aux maladies qui accompagnent le vieillissement.

Deux grandes maladies guettent essentiellement votre chien : l’insuffisance rénale chronique et l’insuffisance hépatique chronique.
Ces deux maladies sont d’autant plus redoutables qu’elles évoluent sur plusieurs mois et ne provoquent au début qu’un amaigrissement sans autre symptôme.
Lorsque les signes cliniques apparaissent (perte d’appétit, vomissements…), le niveau d’évolution de la maladie peut déjà être avancé.
Ces maladies sont d’autant mieux traitées qu’elles sont diagnostiquées précocement.
Le rôle du vétérinaire est ici essentiel : il établit un diagnostic et met immédiatement en place une stratégie de soins et d’alimentation adaptée afin que cette maladie chronique n’évolue pas trop rapidement vers une dégradation de l’état de santé de votre animal et son décès.

Chez le chien, un amaigrissement est toujours anormal et signe dans tous les cas une affection sévère.
Or, l’amaigrissement n’est pas forcément visible à l’œil nu, c’est pourquoi des visites régulières chez le vétérinaire sont très conseillées.
La vaccination annuelle permet à ce spécialiste de faire un examen complet de votre  chien, mais aussi de détecter une pathologie qui évolue encore silencieusement (sans que des symptômes apparaissent de façon manifeste).


Troubles cardiaques

Il s’agit là aussi d’une pathologie fréquente chez le chien âgé, particulièrement lorsqu’il est de petite taille (Yorkshire et Caniche notamment).
La principale pathologie cardiaque chez ces petits chiens surtout consiste en des souffles cardiaques qui se révèlent redoutables s'ils ne sont pas soignés à temps.
Au début, les symptômes se manifestent essentiellement par un essoufflement à l’effort puis par une toux qui s’aggrave avec le temps.
Une auscultation, une radio ou une échographie, ainsi qu’un ECG permettent de faire un diagnostic précis et d’instituer un traitement, qui, pour le cœur, est un traitement à vie.
S’agissant d’une maladie chronique, le but du  traitement consiste, comme pour toute autre maladie chronique, à améliorer l’état du malade et à ralentir autant que possible  une évolution défavorable.
Il y a une relation directe entre ce type d’insuffisance cardiaque et l’état dentaire de l’animal, en particulier le tartre et secondairement la pyorrhée qui signe une infection des zones dentaires.
Il est par conséquent primordial de faire suivre l’état dentaire de votre chien très régulièrement. Un détartrage aussi fréquent que nécessaire, un enlèvement des dents qui sont déchaussées et un entretien régulier des dents sont  préconisés.


Tumeurs
Comme nous, les chiens peuvent présenter des tumeurs. La morbidité et la mortalité sont cependant nettement moins fréquentes que chez l’humain.
Si le chien se trouve soumis au même environnement que nous, il ne connaît ni le tabagisme, ni l’alcoolisme.
Les principales tumeurs rencontrées chez le chien sont les tumeurs mammaires.
La chirurgie donne de très bons résultats, toutefois sous conditions de diagnostic et de traitement précoces. Toute tumeur doit en effet être opérée dans les plus brefs délais. En effet, une tumeur cancéreuse au début d’apparence bénigne peut prendre à plus ou moins brève échéance, un caractère malin et agressif qui finit par mettre en péril l’organisme.     


Arthrose
Une dégénérescence articulaire peut apparaître chez le chien vieillissant. Le surpoids ou l’obésité sont des facteurs favorisants car l’usure articulaire est alors plus rapide, les articulations étant davantage sollicitées.
Toutes les races sont concernées, mais plus particulièrement le berger allemand.
Lorsque les membres sont atteints, l’arthrose se manifeste par des boiteries.
Dans ce cas, il existe des traitements anti-inflammatoires efficaces qui peuvent être utilisés sur de longues périodes sans trop d’effets secondaires.
Pour éviter toute aggravation, l’animal atteint doit ménager ses articulations, aussi est-il  important de ne pas le solliciter dans des efforts physiques trop importants.
Quand les dégénérescences se situent au niveau des disques inter-vertébraux (symptômes dominants : difficultés à sauter, marche lente, dos voûté), le pronostic peut être beaucoup plus sévère car un disque fissuré peut entraîner une hernie discale et une paralysie de l’animal.     
Il est alors essentiel d’instituer un traitement précoce avec mise au repos complet du dos et traitement anti-inflammatoire.

Suivez nous sur :

Assurance mutuelle chien chat RSSAssurance mutuelle chien chat FacebookAssurance mutuelle chien chat Twitter