• Le spécialiste de l’assurance chien et de l’assurance chat

Accueil / Chien / Santé Chien / L’arthrose chez le chien

L’arthrose chez le chien


dans Santé Chien


Les vétérinaires sont de plus en plus souvent consultés pour des cas de boiteries qui se révèlent in fine être des affections d’articulations. En effet, en raison du vieillissement de la population canine, du mode de vie de celle-ci (suralimentation et sédentarité) et des sélections de race parfois contraignantes, l’arthrose (ou ostéoarthrose) représente aujourd’hui la première source de douleur chronique chez le chien. Maladie évolutive et irréversible, elle est particulièrement éprouvante pour votre animal et nécessite - si elle n’a pu être évitée - d’être prise en charge médicalement au plus vite. Mais qu’il faille prévenir ou guérir, mieux vaut être renseigné sur le sujet pour agir ! 

DÉFINITION ET EXEMPLES DE CAUSES




Les mammifères domestiques possèdent, au niveau de chaque articulation (coude et genou par exemple), des os recouverts de cartilage. Ce dernier baigne dans un liquide lubrifiant (la synovie), produit par la membrane synoviale, et qui permet entre autres de réduire l’usure des surfaces articulaires lors de frictions et d’amortir les chocs ressentis. Le tout est entouré par une capsule articulaire et soutenu par des muscles et des ligaments afin d’assurer la meilleure mobilité aux articulations.

Malheureusement, il est fréquent d’observer des affections dégénératives touchant une partie ou l’ensemble des constituants cités précédemment. Dégénérescence du cartilage, inflammation de la membrane synoviale, épaississement de la capsule articulaire sont quelques unes des modifications pathologiques caractéristiques de l’arthrose. Cette dernière se distingue généralement en :

arthrose primaire (ou primitive), c’est celle qui est prépondérante chez les chiens âgés. Elle est typiquement due à une usure des cartilages qui finit par influencer la mécanique des articulations ;

arthrose secondaire, associée à des traumatismes ou à des contraintes mécaniques anormales (obésité, dysplasie de la hanche), le cartilage n’est pas à l’origine de l’affection dans ces cas là ; il est au contraire altéré à la suite d’une exigence inhabituelle.


SYMPTÔMES OBSERVABLES


En raison de la douleur provoquée et de son caractère observable, la boiterie est très fréquemment le signe d’alerte de cette maladie. Votre chien, s’il est atteint à l’articulation d’une patte, fera en sorte de l’utiliser le moins possible ; vous permettant ainsi de détecter un problème.

Par ailleurs, l’arthrose se manifeste généralement par une raideur : si votre compagnon a des difficultés pour sauter sur le canapé, descendre les escaliers, se lever ou tout simplement se déplacer le matin ou après un long repos dans la journée, pensez à consulter votre vétérinaire.


LA PRISE EN CHARGE DE L’ARTHROSE


Il n’est malheureusement pas possible de guérir votre animal de l’arthrose car une fois le cartilage abîmé, celui-ci ne peut pas se réparer. Néanmoins, il existe de nombreuses solutions pour soulager votre animal.

Dans un premier temps, il est vivement conseillé de consulter votre vétérinaire afin de mettre rapidement en place un traitement pharmaceutique adéquat ; la douleur liée à l’arthrose devient de plus en plus persistante et intense à mesure que la maladie évolue, il est donc important qu’elle soit diagnostiquée puis suivie attentivement. Ce dernier pourra par exemple vous proposer des anti-inflammatoires pour les crises aiguës ou des suppléments nutritionnels pour protéger le cartilage. Toutefois, notez qu’il est parfois nécessaire pour certains cas tels que les faiblesses de ligaments d’envisager directement la chirurgie.

En second lieu, il est préconisé de modifier l’hygiène de vie de votre animal. Cela peut se faire via une meilleure gestion de son poids, de son activité ou voire des deux en même temps ! En effet, un chien en surpoids exercera plus de contraintes sur ses articulations, et - s’il n’est pas déjà atteint - sera plus sujet à l’arthrose qu’un chien au poids idéal. Par ailleurs, ménagez votre animal afin d’améliorer son confort : s’il faut maintenir une activité physique quotidienne afin de conserver sa musculature, ne lui demandez pas d’efforts trop importants tels que monter fréquemment des escaliers ou effectuer des promenades trop longues.

Outre le poids, l’alimentation ou les consultations fréquentes chez votre vétérinaire, pensez également à vous renseigner sur la race de votre chien. Certaines sont en effet plus exposées que d’autres à ce type de maladies. C’est par exemple le cas de la dysplasie de la hanche que l’on observe plus fréquemment chez certains chiens de grandes races type Golden retriever ou Berger allemand. Rappelez-vous qu’un diagnostic précoce peut être précieux pour cette maladie et que dans tous les cas, il vaut mieux prévenir que de guérir !


N'hésitez pas à consulter votre vétérinaire si vous avez le moindre doute au sujet du bien-être de votre chien. Comme vous le savez, les frais vétérinaires et les soins pour votre animal peuvent être onéreux. Pensez à prendre une mutuelle pour chien Animaux santé est une assurance pour chiens et chats, tous risques et sans franchise, avec des formules adaptées à chaque besoin.

Vous pouvez faire votre devis en ligne directement et profiter d'1 mois offert en cliquant ici 

Mia Valomy - Ecole Nationale Vétérinaire d’Alfort

Tous les articles Santé Chien

Suivez nous sur :

Assurance mutuelle chien chat RSSAssurance mutuelle chien chat FacebookAssurance mutuelle chien chat Twitter